Modernité et fascisme: illusions croisées