"Jamais simplement le nom..."