Les écrans et l'interaction: un défi pour la logique