L’Art urbain, révélateur ou créateur d’espace vécu?