Barros, L., Lahlou, M., Escoffier, C., Pumares, P., & Ruspini, P. (2002). L’immigration irreguliere subsaharienne a travers et vers le Maroc. Ginevra : Bureau International du Travail.

L’immigration irreguliere subsaharienne a travers et vers le Maroc

P. Ruspini
2002

92-2-313285-1
Travaillant sur les migrations internationales depuis de nombreuses années, et principalement sur les migrations marocaines, légales et clandestines, en Europe, notre attention a été attirée depuis le début des années 1990 par la présence, sur le terrain et dans les médias, d’une migration d’un genre nouveau et qui est le fait d’Africains du sud du Sahara en transit vers l’Espagne et au-delà. Cette attention est devenue progressivement, avec l’amplification de cette migration et la médiatisation de certaines de ses retombées dramatiques, telle que l’augmentation du nombre de noyés et de disparus au large des côtes marocaine et espagnole, une prise de conscience qu’un phénomène inédit est en train de prendre corps, avec des implications encore inconnues et insoupçonnables notamment aux niveaux économique, social, politique, juridique, diplomatique et humain. Ce phénomène, qui est venu adjoindre un « élément de trouble » supplémentaire aux relations déjà relativement tumultueuses entre le Maroc et l’Espagne, méritait à notre sens d’être mieux connu, explicité et suivi aussi bien d’un point de vue académique qu’institutionnel et politique. L’occasion nous a été offerte de discuter de ce sujet en marge d’une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Institut national de statistique et d’économie appliquée de Rabat (INSEA) sur les migrations marocaines en Europe au cours de l’été 1998. Nous avons alors retenu l’urgence et l’utilité de réaliser une recherche sur les migrations d’Africains du sud du Sahara transitant par le Maroc. Notre projet a pris corps en 2000 et nous nous sommes alors adressés à de nombreuses institutions internationales et de recherche, dont le Bureau International du Travail qui a accepté de l’adopter et de participer à son financement. Nous tenons ici à l’en remercier vivement. Cependant, en l’absence d’autres contributions, nous avons dû mener notre étude en en réduisant l’étendue, notamment en ce qui concerne l’enquête terrain. Les données quantitatives qui en ont ainsi résulté en ont été certainement affectées, en ce sens que le nombre de personnes (migrants et autres) qui ont été interviewées à cette occasion s’est trouvé particulièrement réduit. Toutefois, nous pensons que le travail fourni par notre équipe de recherche, en balisant un sujet extrêmement complexe, a mis à la disposition des chercheurs comme des décideurs de tous niveaux concernés par le sujet un ensemble conséquent d’informations et d’éléments d’analyse. Ceux-ci, pour le moins, « plantent le décor » de ce qui est appelé à devenir l’un des sujets de discussion et de négociation les plus sensibles entre l’Union européenne, et le Maghreb, Maroc en tête, de même qu’entre l’Union européenne et nombre de pays d’Afrique sub-saharienne.
Barros, L., Lahlou, M., Escoffier, C., Pumares, P., & Ruspini, P. (2002). L’immigration irreguliere subsaharienne a travers et vers le Maroc. Ginevra : Bureau International du Travail.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11590/413887
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact