André Gorz, la radicalité discrète du socialisme