W. G. Sebald / Jan Peter Tripp, « Nul encore n’a dit »