Une rencontre inédite avec Swann: Pedro Salinas lit Proust