Le rapport entre économie et religion : tel est l’objet de cet essai, qui vise plus précisément à tenter de relire en termes économiques le rapport entre monachisme et famille, entendus tous deux comme agents et ensemble d’habitus ou, comme nous le verrons, comme des sous-champs du champ religieux (et économique) égyptien, afin de réfléchir sur la façon dont ces catégories empruntées à la sociologie de Bourdieu peuvent nous aider à comprendre les dynamiques spirituelles, culturelles, sociales et économiques en jeu dans l’Égypte des Ve-VIIe siècles. En appliquant ces catégories aux sources dont nous disposons et en croisant les données littéraires et documentaires, nous nous proposons non seulement de vérifier la validité de certaines catégories interprétatives bourdieusiennes pour l’Égypte antique tardive et proto-byzantine, mais encore de produire une nouvelle lecture des rapports de force et de pouvoir qui s’y déploient et qu’il serait impossible, sans Bourdieu, de saisir, et enfin de démontrer que les agents et les forces intervenant dans le domaine religieux et économique coïncident, puisque l’enjeu y est dans les deux cas identique.

Giorda, M.C. (2015). Familles du « monde », familles monastiques. Une économie du capital dans l’Égypte chrétienne (Ve-VIe siècles). ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS, 17, 265-288.

Familles du « monde », familles monastiques. Une économie du capital dans l’Égypte chrétienne (Ve-VIe siècles)

Giorda M. C.
2015-01-01

Abstract

Le rapport entre économie et religion : tel est l’objet de cet essai, qui vise plus précisément à tenter de relire en termes économiques le rapport entre monachisme et famille, entendus tous deux comme agents et ensemble d’habitus ou, comme nous le verrons, comme des sous-champs du champ religieux (et économique) égyptien, afin de réfléchir sur la façon dont ces catégories empruntées à la sociologie de Bourdieu peuvent nous aider à comprendre les dynamiques spirituelles, culturelles, sociales et économiques en jeu dans l’Égypte des Ve-VIIe siècles. En appliquant ces catégories aux sources dont nous disposons et en croisant les données littéraires et documentaires, nous nous proposons non seulement de vérifier la validité de certaines catégories interprétatives bourdieusiennes pour l’Égypte antique tardive et proto-byzantine, mais encore de produire une nouvelle lecture des rapports de force et de pouvoir qui s’y déploient et qu’il serait impossible, sans Bourdieu, de saisir, et enfin de démontrer que les agents et les forces intervenant dans le domaine religieux et économique coïncident, puisque l’enjeu y est dans les deux cas identique.
Giorda, M.C. (2015). Familles du « monde », familles monastiques. Une économie du capital dans l’Égypte chrétienne (Ve-VIe siècles). ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS, 17, 265-288.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: https://hdl.handle.net/11590/327292
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact