Nietzsche, lecteur de Sainte-Beuve et de Baudelaire